Coordonnées

Fondation Charlotte Olivier
Regina Mundi
Rue Faucigny 2
1700 Fribourg

Tél: 026 300 73 61
Fax: 026 300 96 80
Email: cliquez ici

Connexion utilisateur

Conditions d'implantation du programme SEESR

Contact
Raphaela Minore                                 

Marraine
Doris Perrodin

Collaboration scientifique
Raphaela Minore

Supervision scientifique
Dr. Marie-Claude Hofner

Collaborations et soutiens

Bureau de l'égalité entre femmes et hommes du canton de Vaud (BEFH)
Unité de Médecine des Violences (UMV) du CHUV
Commission Cantonale de Lutte contre la Violence Domestique du canton de Vaud (CCLVD)
Loterie romande du canton de Vaud
Rotary club Portes de Lavaux
Office fédéral des assurances sociales (OFAS): Programme Jeunes et violence

-> article paru dans la revue reiso, mai 2014

-> RAPPORT INTERMEDIAIRE, NOVEMBRE 2014

Projet

La violence lors des premières relations amoureuses chez les jeunes est un problème important en terme de fréquence et de conséquences pour les relations à l’âge adulte. Offrir aux jeunes des possibilités d’identifier des comportements à risque ou abusifs et d’entraîner des comportements positifs est essentiel. Le programme « Sortir Ensemble Et Se Respecter (SEESR) » adapté d’un programme américain dont l’impact a été évalué positivement a cette ambition.

Le Conseil d'Etat vaudois a adopté en novembre 2011 le Plan stratégique de lutte contre la violence domestique. Celui-ci comprend sept axes de travail dont un concerne la prévention auprès des jeunes, notamment par la promotion du programme "Sortir ensemble et se respecter". Le Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes (BEFH), la Fondation Charlotte Olivier (FCHO) et l' Unité de médecine des violences (UMV) du CHUV collaborent pour concrétiser cette mesure. Le projet pilote d'implantation s'inscrit dans la continuité d'une étude de faisabilité du programme réalisée par la FCHO et l'UMV grâce au soutien de la Fondation UBS-Optimus.

De 2013 à 2014, le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH) et la Fondation Charlotte Olivier (responsable actuel de SEESR), testent la mise en œuvre du programme au sein de diverses structures et évaluent sa faisabilité avec comme objectif l’intégration de SEESR dès 2015 dans différents milieux encadrant les jeunes − structures de formation et d’orientation professionnelles obligatoires et postobligatoires, centres de loisirs et de prévention, institutions éducatives spécialisées, etc.

Les processus à l’œuvre lors des négociations inter-services/départements, les étapes de la promotion, ainsi que les expériences pilotes feront l’objet d’une évaluation accompagnante. En parallèle, l’impact du programme sur les participant-e-s sera mesuré. Les étapes de ce processus d’implantation permettront d’identifier les éléments utiles et les bonnes pratiques pour le transfert de ce type de programme dans d’autres cantons sous la forme d’une « feuille de route ».

Le programme national de prévention Jeunes et violence soutient le projet "Conditions d'implantation d'un programme de prévention: l'exemple de Sortir Ensemble Et Se Respecter" en tant que projet pilote. Il bénéficie également du soutien de la Commission cantonale de lutte contre la violence domestique (CCLVD) et du Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes (BEFH), ainsi que de la Loterie romande.

En 2014, 34 animateurs et animatrices des cantons de Vaud, Genève et Neuchâtel ont été formés au programme SEESR.